Le projet CoRot va soutenir la croissance et la compétitivité des PME dans l’espace manche

jeudi 25 mai 2017

Chef de File: CESI
Le budget total du Projet: 3,9 millions d’euros
Fonds Européen de Développement Régional: 2,6 millions d’euros.
Nombre de partenaires: 8 (5 français, 3 anglais)
Durée du Projet: 3 ans et demi.

Avec la productivité moyenne des PME en baisse de 2 % en France et 12 % au Royaume-Uni, notre dernier projet, intitulé CoRoT, développera des robots manipulateurs mobiles autonomes afin d’améliorer la compétitivité des PME dans l’espace manche.

Dirigé par le CESI, groupe d’Enseignement Supérieur et de Formation Professionnelle, CoRoT, développera des systèmes robotiques innovants et abordables qui seront adaptés aux besoins et aux moyens des PME. Ces dernières sont souvent confrontées à des problèmes tels que des fluctuations importantes en termes de volume ou des délais courts. Les systèmes robotisés et les logiciels associés, développés par CoRot, permettront aux petites entreprises manufacturières de mieux s’adapter pour répondre à cette demande.

Il s’agit d’une étape importante qui permettra aux PME d’améliorer leur productivité et leur compétitivité. En effet, les robots industriels existants sur le marché sont souvent jugés trop chers et trop complexes pour que les entreprises de petite taille puissent les intégrer à leur processus de production.

Les nouveaux systèmes seront testés dans six ateliers de production (trois en France et trois au Royaume-Uni) où le projet visera à améliorer la productivité de 30%. A la suite du projet, l’ensemble des logiciels, un robot mobile modulaire avec un bras à faible coût et des guides de formation seront mis à la disposition des PME.


Chantal Hurard du chef de fil, CESI, a déclaré à l’issue du cette annonce : « Ce projet est une étape importante dans nos processus d’accompagnement des entreprises régionales dans le domaine de l’industrie du futur et dans le développement des activités de recherche associées. Les éléments apportés par Corot permettront à toute PME intéressée de s’approprier ces technologies-clefs pour leur compétitivité. »