Le projet SURFAS va générer d’importantes économies pour les consommateurs

lundi 20 mars 2017

Notre dernier projet, dirigé par l’école d’ingénieurs ESIGELEC à Rouen, développera deux dispositifs d’économie d’énergie qui seront utilisés avec des détecteurs de fumée et des routeurs Wifi pour les rendre plus économes en énergie. Cela permettra aux consommateurs de réaliser des économies importantes.

Le projet vise à trouver une alternative écologique aux détecteurs de fumée actuellement disponibles sur le marché en créant un dispositif d’énergie autoalimenté qui fonctionne grâce aux ondes électromagnétiques ambiantes. Ce dispositif peut ainsi se substituer aux piles, rendant les détecteurs de fumée plus économes en énergie et plus économiques pour les consommateurs. Avec environ 13,5 millions de détecteurs de fumée dans l’espace France (Manche) Angleterre (5,6 millions en France et 7,9 millions en Angleterre) les économies d’énergie annuelles pourraient atteindre 12,7MWh.

Le projet SURFAS développera un autre dispositif qui augmentera les signaux Wi-Fi produits par les routeurs domestiques de façon significative, sans consommer d’énergie supplémentaire. Ce dispositif fournira une alternative plus économique en énergie comparée aux amplificateurs de Wi-Fi qui sont actuellement utilisés pour améliorer les signaux Wi-Fi. Cela pourrait conduire à une économie d’énergie annuelle de 5,9GWH si les 225 000 amplificateurs de Wi-Fi existants actuellement dans l’espace Manche étaient remplacés.

Une fois mis au point, les deux appareils seront diffusés aux PMEs (plus de 200 dans le Zone France (Manche) Angleterre) afin d’encourager l’utilisation et la production de ces dispositifs sur le long terme après la fin du projet.

Constant Niamien du chef de file ESIGELEC a déclaré : «Je suis ravi que ce projet innovant ait été approuvé par le Programme Interreg. En plus de l’impact écologique de ce projet dans l’espace Manche, je suis convaincu qu’il aidera à ouvrir de nouvelles possibilités pour les PMEs et les groupes de recherche en termes de nouveaux produits, de création d’emplois et de collaborations de recherche.»

Chef de File: L’école d’ingénieurs ESIGELEC (Rouen)
Le budget total du Projet: 1,859 millions d’euros
Fonds Européen de Développement Régional: 1,283 millions d’euros.
Nombre de partenaires: 6 (3 français, 3 anglais)
Durée du Projet: 3 ans et demi

SURFAS image